Wiki Le Seigneur des Anneaux
Advertisement
Wiki Le Seigneur des Anneaux


Les palantíri (au singulier palantír), également connus sous le nom de pierres de vision, les sept pierres ou les sept pierres de vision, étaient des objets de pierre sphériques utilisés pour la communication en Terre du Milieu. Il y en avait huit au total.

Histoire[]

Les palantíri ont été fabriqués par les Ñoldor d'Eldamar, probablement par Fëanor lui-même pendant son séjour à Aman au temps des Années des Arbres, puis donnés par les Elfes aux Fidèles Númenóréens, qui les conservèrent en héritage jusqu'à la Chute de Númenor à la fin du Deuxième Âge. Sept de ces pierres furent sauvées et amenées sur la Terre du Milieu par Elendil et ses fils et placées dans des Tours bien gardées à travers les Royaumes en Exil.

Les Dúnedain plaçaient les pierres sur de grandes distances pour communiquer entre elles. Les pierres étaient logées à ces endroits : Annúminas, le Mont Venteux et Elostirion au nord, et Osgiliath, Orthanc (en Isengard), Minas Ithil (futur Minas Morgul) et Minas Anor (futur Minas Tirith) au sud. Il y avait une Pierre-Maîtresse, séparée des Sept, qui résidait à Tol Eressëa, dans la Tour d'Avallonë.

On sait que quatre des pierres ont été perdues. La pierre principale du nord, à Amon Sûl, ainsi que la pierre d'Annúminas, ont été perdues avec Arvedui dans les mers froides du nord. La pierre principale du sud, à Osgiliath, a été perdue pendant la guerre de Kin. La pierre de Minas Ithil fut récupérée par Sauron et a très probablement été détruite lors de la destruction de Barad-dûr.

179.988x179.988px

La pierre d'Elostirion a été ramenée aux Terres Imortelles sur le navire dans lequel monte Frodon. Seules les pierres de Minas Anor et d'Orthanc sont restées en Terre du Milieu, mais la pierre de Minas Anor était entachée, montrant à tous, sauf aux plus déterminés, les mains brûlantes de Denethor II.

Les palantíri étaient le plus facilement utilisés par les héritiers d'Elendil, ainsi que par ceux désignés pour les garder ; les pierres répondaient le mieux à ceux qui avaient le droit de les utiliser, d'où la capacité de Denethor à utiliser facilement la pierre de la ville blanche, tandis que Saroumane luttait avec son utilisation et fut finalement vaincu par Sauron.

Liste[]

En Aman :

  • Pierre-Maître, à Avallonë


Au Gondor :

  • Pierre d'Osgiliath, à Osgiliath (perdue)
  • Pierre d'Anor, à Minas Tirith (marquée)
  • Pierre d'Ithil, à Minas Ithil (perdue)
  • Pierre d'Orthanc, à Orthanc


En Arnor :

  • Pierre Amon Sûl, au Mont Venteux puis à Fornost (perdue)
  • Pierre Annúminas, à Annúminas puis à Fornost (perdue)
  • Pierre d'Elendil, à Elostirion.


Le gras désigne les pierres maîtresses.

Apparence et propriétés[]

Palantir Stone1.jpg

Les palantíri, en apparence, étaient des sphères sombres et parfaitement lisses de différentes tailles ; certains étaient petits et portatifs, d'environ un trente centimètres de diamètre, tandis que d'autres (en particulier les maîtres-pierres) étaient trop énormes pour être soulevés par les Hommes. Les pierres avaient des pôles permanents alignés avec le centre de la terre, avec des pôles permanents supérieur et inférieur. Les faces circonférentielles étaient celles qui permettaient de voir, de recevoir des visions extérieures et de les canaliser vers l'œil du spectateur du côté opposé ; si l'on voulait regarder vers l'est, il se placerait du côté ouest de l'orbe, etc. Contrairement aux pierres maîtresses, qui pouvaient tourner et regarder dans n'importe quelle direction, les plus petites avaient des positions fixes de sorte que lorsqu'elles étaient regardées dans une mauvaise direction, le visage apparaîtrait vierge à l'arpenteur. Le palantíri ne pouvait pas transmettre le son; ils ne pouvaient montrer que des visions ou des pensées intentionnelles des utilisateurs.

201.979x201.979px

Dans une direction, ils pouvaient voir à des kilomètres, les endroits les plus éloignés offrant le moins de clarté. Leur vision n'était pas basée sur des obstacles mais sur des ténèbres ; ils pouvaient voir à travers les choses mais ne voyaient que l'ombre - rien à l'intérieur ne pouvait être discerné. Il s'agissait d'une méthode de sécurité, appelée « enveloppement », qui protégeait la vue de l'arpenteur. Le grossissement était également possible pour ceux qui avaient une volonté extraordinaire; c'était un processus très fatiguant, et seuls les plus puissants et les plus déterminés pouvaient accomplir cet exploit. Ils ne pouvaient pas percer les esprits, car le transfert de pensée dépendait de la volonté et des intentions de ceux qui communiquaient.

Selon Gandalf, il est au-delà des compétences de Sauron et Saroumane pour créer le palantíri et que Sauron ne peut pas faire "mentir" le palantíri ou créer de fausses images (bien que ces dernières puissent montrer des images sélectives pour favoriser une fausse impression chez le spectateur)

Usage[]

L'utilisation d'un palantír nécessitait une personne dotée d'une grande force de volonté et de sagesse. Les palantíri étaient destinés à être utilisés par les Dúnedain pour communiquer et obtenir des informations à travers les Royaumes en Exil. Les Pierres répondaient le mieux à ceux qui avaient le droit de les utiliser ; les rois eux-mêmes ou leurs intendants ou gardiens désignés. Pendant la Guerre de l'Anneau, les palantíri étaient utilisés par de nombreux individus. Sauron utilisait la pierre d'Ithil pour profiter des utilisateurs des deux autres pierres, la pierre d'Orthanc et la pierre d'Anor, mais était également susceptible de se tromper lui-même.

Lorsque Saroumane utilisa la pierre d'Orthanc, Sauron convainc de se joindre à lui.

224.988x224.988px

Denethor II, le dernier Intendant du Gondor, tenta d'utiliser la pierre d'Anor dans ses dernières années pour acquérir des connaissances, mais trop souvent, il ne vit que ce que Sauron souhaitait. Sauron convainc Denethor au fil du temps qu'il n'y avait aucun espoir de victoire. (Le palantír de Denethor était situé dans une chambre de la tour Blanche, au-dessus de la salle du trône de Minas Tirith.) Denethor pensait d'abord qu'il avait la puissance de se dresser contre Sauron, et pendant un certain temps était capable de résister mentalement au pouvoir de Sauron mais était âgé prématurément en conséquence. Mais en voyant pleinement l'avancée des armées de Sauron dans les jours qui ont précédé le siège du Gondor, Denethor s'est tourné vers le désespoir total et était alors déterminé à être brûlé sur un bûcher au lieu de monter (dans son esprit) une défense désespérée de Minas Tirith . Gandalf a suspecté sa possession d'un palantir après avoir obtenu la pierre d'Orthanc mais n'a pas été prouvé jusqu'à ce que Denethor l'ait montré à lui et à Pippin dans les reliques quand son bûcher avait été préparé.

Une semaine auparavant, Peregrin Touque avait utilisé par erreur la pierre d'Orthanc, trompant involontairement Sauron en lui faisant croire qu'il possédait l'Anneau Unique. Aragorn a ensuite délibérément utilisé la pierre d'Orthanc pour distraire Sauron et lui montrer son identité, offrant à Frodon l'opportunité de traverser les plaines du Gorgoroth pour terminer sa quête et poussant Sauron à se précipiter pour attaquer le Gondor. Aragorn a pu arracher la pierre à sa volonté et a appris que la menace corsaire approchait du sud.

Étymologie[]

En langue Quenya, palantíri signifie "qui voit loin", du mot -pal = "ouvert" ou -palang = "loin, éloigné". Palantír est la forme singulière.

Représentation dans les adaptations[]

Le Retour du Roi ( film de 1980)[]

Dans l'adaptation de Rankin-Bass du Retour du roi, Denethor a montré qu'il avait un palantír. Il a vu qu'une flotte noire de navires naviguait de l'Est jusqu'à la rivière Anduin, croyant qu'il s'agissait d'une armada du diable. Cependant, il n'a pas réalisé avant sa disparition qu'Aragorn dirigeait ces navires.

Trilogie Le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson[]

Dans les films de Peter Jackson (éditions étendues incluses), les palantíri vus sont ceux d'Orthanc et de Minas Ithil, représentés comme ayant à peu près la taille d'une balle avec une apparence et une texture similaires au quartz. La pierre d'Anor n'est pas révélée être possédée par ce Denethor ; cependant, il déclare que « Pensez-vous que les yeux de la Tour Blanche sont aveugles ? J'en ai vu plus que vous ne le savez. », se référant peut-être à son utilisation du palantír.

209.988x209.988px

La pierre d'Orthanc est révélée dans Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau comme étant en possession de Saroumane lorsque Gandalf le consulte au sujet de l'Anneau Unique et découvre à son tour qu'il est de mèche avec Sauron. Plus tard, Saroumane utilise le palantír pour engager Isengard dans l'effort de guerre de Sauron, et Sauron lui ordonne de construire une armée "digne du Mordor". La pierre d'Orthanc n'est pas revu jusqu'aux premières scènes du film Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi, à l'arrivée de la compagnie dirigée par Gandalf venant du Gouffre de Helm, peu après la Bataille de Fort-le-Cor, lorsque Peregrin Touque remarque qu'elle se trouve dans les eaux peu profondes à l'extérieur d'Orthanc et la récupère, mais Gandalf exige rapidement de lui remettre. Plus tard, à Edoras, Pippin est hanté par sa première vision du palantír et le prend discrètement à Gandalf durant son someil pour y "jeter un coup d'œil". Cette fois, Sauron attend et attaque l'esprit de Pippin. Heureusement, cer-dernier ne lui donne pas d'informations sur Frodon ou l'Anneau.

359.977x359.977px

L'utilisation finale du palantír est montrée dans la version longue du film, après la Bataille des Champs du Pelennor, quand Aragorn le récupère dans la salle du trône de Minas Tirith, où il affronte Sauron et se révèle comme l'héritier d'Elendil et à posséder l'épée reforgée Anduril. Sauron tient un autre palantir dans sa main, présumé être celui de Minas Ithil. Il tente d'affaiblir la détermination d'Aragorn en révélant la vie déclinante d'Arwen, ce qui à son tour amène Aragorn à laisser tomber la broche qu'Arwen lui avait donnée, la brisant sur le sol de la salle du trône.

Sous l'utilisation de Saroumane, une brume peut être vue tourbillonner à l'intérieur. Lorsque Gandalf jette un chiffon dessus, son bref contact révèle que l'utilisateur à l'autre extrémité est Sauron (ayant vu l'Œil de Sauron clignoter dans son esprit). Plus tard, lorsque Pippin utilise le palantír, l'Œil de Sauron est entièrement révélé et dégage une lueur ardente, semblant lier les mains de Pippin à l'orbe. Le même phénomène se produit avec l'utilisation du palantír par Aragorn, bien que ses mains ne semblent pas liées à celui-ci.

Jeux Vidéo[]

Dans Le Seigneur des Anneaux : La Bataille pour la Terre du Milieu II : L'Avènement du Roi-Sorcier, le palantír du nord était utilisé pour protéger les fortifications et les colonies d'Arnor. Bien qu'il soit également utilisé comme une arme, il est propre à l'intrigue du jeu et ne fait pas partie des livres.

Dans La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre, un palantír est l'objectif principal de l'assaut de Minas Ithil, maintenant connu sous le nom de Minas Morgul. La pierre était gardée par les troupes du Gondor et leur général, Castamir mais fut donnée au Roi-Sorcier d'Angmar en paiement de la liberté de la fille du général. La pierre de vision a ensuite été sauvegardée à Minas Morgul par les Nazgûl, puis prise par Talion après avoir attaqué la ville.

Anecdotes[]

  • Les pierres Sigil dans The Elder Scrolls IV: Oblivion et The Elder Scrolls V: Skyrim, ainsi que The Elder Scrolls: Online, pourraient être une référence aux Pierre de Vision, ayant une apparence très similaire.
  • L'entreprise technologique Palantir, qui construit des logiciels d'intégration et d'analyse de données, porte clairement le nom du palantíri. De plus, leur logo est calqué sur un palantír. Comme quoi, l'Univers de Tolkien sera allé jusqu'à inspirer les plus grandes entreprises du monde !

Affiliations[]

Objets
Armes

Anglachel | Anguirel | Aranrúth | Dard | Cotte de mailles en Mithril | Flèche noire | Glamdring | Gurthang | Hadhafang | Lame de Morgul | Lame serpentine | Narsil-Anduril | Orcrist

Bijoux

Anneau de Barahir | Anneau Unique | Arkenstone | Fiole de Galadriel | Narya | Nenya | Palantír | Silmarils | Vilya

Autres

Références[]