Wiki Le Seigneur des Anneaux

Chers utilisateurs et utilisatrices, bienvenue sur le wiki ! Pour profiter entièrement du Wiki Le Seigneur des Anneaux, connectez-vous !

EN SAVOIR PLUS

Wiki Le Seigneur des Anneaux
Advertisement
Wiki Le Seigneur des Anneaux
Cet article traite d'un nom qui possède plusieurs homonymes. Pour tous les voir, aller à la page Minas Tirith (Homonyme).


Minas Anor (Sindarin), la "Tour du Soleil", plus tard nommée Minas Tirith (Sindarin), la "Tour de Garde", également surnommée la Cité Blanche, est une cité fortifiée, capitale du Gondor, et défendant le royaume face aux hommes sauvages des Ered Nimrais (les Montagnes Blanches).

La cité fut bâtie à l'arrivée des Dúnedain, à la fin du Deuxième Âge, autour d'une forteresse auparavant construite par les Numénoréens, tout comme Minas Ithil, plus tard renommée Minas Morgul. La tour de Minas Anor renfermait bien des objets rares autrefois possédés par les différentes races. Le plus renommé de ces objets était notamment l'un des sept palantíri activement recherchés par Sauron.

La ville fut attaquée lors de la bataille des Champs du Pelennor à la fin du Troisième Âge , où un bélier gigantesque parvint même à démolir ses portes si résistantes, et où des Orques réussirent à débarquer sur son premier mur depuis des tours d'assaut.

Géographie

Carte du Gondor

La cité de Minas Tirith (ou Minas Anor), se situe à l'est du Royaume du Gondor, à proximité du fleuve Anduin. À quelques chevauchées à l'est des remparts de la cité se trouve Osgiliath, l'ancienne capitale du Gondor, à cheval sur le fleuve, et encore plus loin à l'est se trouve Minas Morgul (ou Minas Ithil) à proximité directe de l'Ephel Dúath et de la frontière d'avec le Mordor.

Minas Tirith est entourée par le Rammas Echor, un grand mur d'enceinte encerclant la ville et les Champs du Pelennor. Ce mur a été construit après la chute de Minas Ithil, puis réparé par Ecthelion II et Denethor II avant la Guerre de l'Anneau. Le Rammas Echor était pourtant trop long pour être suffisamment occupé de soldats et équipé d'armements contre les légions d'Uruks de Sauron. La ville elle-même s'étend sur la Colline de la Garde au pied du mont Mindolluin, qui s'élève au-dessus de la Citadelle de Minas Tirith, à une hauteur de deux mille pieds (six cents mètres). Le mont Mindolluin est l'endroit où Aragorn a trouvé le semis de l'Arbre Blanc.

Description de Minas Anor

Niveaux de Minas Anor

La cité est faite de pierres blanches brillant au Soleil. Elle est composée de sept niveaux concentriques faisant le tour du nord au sud, chaque niveau suivant étant plus petit que le niveau précédent. Un pic aplani sortant du Mont Mindolluin coupe tous les niveaux d'ouest en est sauf le septième. Au sommet se trouve la Citadelle avec de hautes tours surplombant les Champs du Pelennor à plus de 700 pieds (210 mètres). Une longue avenue s'élève jusqu'à la Citadelle, montant de niveau en niveau entre les murs, et traversant le pic grâce à de petits tunnels.

La ville a une architecture telle que les rues sont parfois assez étroites. Au fil du Troisième Âge se sont ajoutés des bâtiments militaires pour défendre la cité. Au cinquième niveau se trouve la Maison des Guérisons avec son jardin. Au septième niveau, la Citadelle se compose d'une esplanade avec la fontaine et l'Arbre Blanc. En face apparaissent les bâtiments de fonction, qui comprennent notamment la Salle du Trône du Roi et de l'Intendant. Derrière, à quelques centaines de mètres plus à l'ouest, la Rue du Silence, Rath Dínen, conduit à la Maison des Morts, où reposent les rois, les plus hauts membres de la noblesse, et les intendants. La cité possède également l'une des cheminées composant le système des feux d'alarme du Gondor.

Tour d'Ecthelion

La Tour d'Ecthelion est la tour la plus haute de la Citadelle de Minas Tirith. À son sommet se trouve la bannière du Gondor à plus de 300 pieds (90 mètres) de hauteur.

Le Trône du Roi ainsi que celui de l'Intendant se trouvent dans le Hall à l'intérieur même de la Tour. Durant le Troisième Âge, Denethor II alla secrètement consulter le palantír pour espionner Sauron.

Histoire

Fondation de Minas Anor

La cité fut construite en l’an 3320 du Second Âge par les Dúnedain du Gondor, afin qu'ils puissent se prémunir contre les potentielles attaques des hommes des Montagnes Blanches.[1] Les Dúnedain du Gondor étaient de fidèles Númenóréens qui avaient échappé à la destruction de Númenor l’année précédente. La ville n'était alors qu'une forteresse baptisée Minas Anor, ce qui signifie "Tour du Soleil". Cette forteresse était dédiée à la Maison d'Anárion, tandis que Minas Ithil, construite pour se prémunir contre le Mordor, était dédiée à la Maison d’Isildur. Le Royaume du Gondor, cependant, était gouverné conjointement depuis Osgiliath par les deux frères sous la suzeraineté d’Elendil.

En l’an 3429 du Deuxième Âge, Sauron envahit le Gondor, capturant Minas Ithil et forçant Isildur à fuir.[1] Anárion défendit avec succès Osgiliath et reprit Minas Ithil, repoussant Sauron pendant un certain temps. En l'an 3440 du Deuxième Âge, Anárion fut tué au combat à Barad-dûr et le Gondor passa à ses descendants. Isildur emporta finalement la victoire et triompha de Sauron, entrant en possession de l'Anneau Unique. En l'an 2 du Tiers Âge, avant de partir pour le Royaume d'Arnor, Isildur planta l’Arbre Blanc du Gondor dans la cour de la fontaine en mémoire de son frère tué.[2]

En 420 du Troisième Âge, le roi Ostoher réhabilita la forteresse en ville, établissant là sa Cour d'été.[2][3] Peu à peu, après la Lutte Fratricide (1432 - 1447) puis la Grande Peste (1635 - 1637), Osgiliath perdit ses habitants, à tel point que Minas Anor finit par éclipser l'importance de la capitale d'origine. En 1640 du Troisième Âge, le roi Tarondor déplaça définitivement la Maison du roi à Minas Anor.[2][3] En 1900 du Troisième Âge, le roi Calimehtar construisit la première Tour Blanche dans la Citadelle de Minas Anor pour abriter le palantír de la ville.[2] En l'an 2002, la ville de Minas Ithil, aux confins du Mordor, fut recapturée par les Nazgûl et rebaptisée Minas Morgul, alors que Minas Anor était rebaptisée Minas Tirith, ce qui signifie "Tour de Garde".[2][4]

Peu de temps après, le dernier roi du Gondor, Eärnur, disparut dans la Vallée de Morgul et le Royaume du Gondor fut dès lors gouverné par les intendants.[3] C'est également à cette époque que le Rammas Echor, la grande muraille encerclant les riches terres agricoles et les banlieues de la ville, fut construite.[4]

Troisième Âge et Minas Tirith

La puissance du Gondor déclina jusqu'à la fin du Troisième Âge, et, bien qu'une deuxième Tour Blanche ait été reconstruite par Ecthelion Ier en l'an 2698 du Troisième Âge, l'Arbre Blanc commença à dépérir en l'an 2872 du Troisième Âge sans pouvoir être remplacé.[3] Après que Sauron se soit ouvertement déclaré de retour en l'an 2951 du Troisième Âge, les défenses de la ville furent renforcées par Ecthelion II.[3] Quelques années plus tard, Aragorn se rendit dans la ville, sous le pseudonyme de Thorongil, et il y aurait fait de grandes actions.[3] Au moment de la Guerre de l'Anneau, la ville déclinait, de nombreuses maisons étaient inhabitées et près de la moitié de la population était partie.

Siège de Minas Tirith

En 3019 du Troisième Âge, Minas Tirith fut finalement assiégée par les armées du Mordor, sous le Grand Nuage de Ténèbres générées par le pouvoir de Sauron.[2] Avant l'assaut, le mur du Rammas Echor fut remis en état, les travaux étant terminés sur la dernière section faisant face au nord avec seulement quelques jours à perdre.[4] La plupart des femmes, des enfants, et des vieillards furent évacués dans la semaine précédant l'invasion, et la ville fut entièrement approvisionnée pour un long siège.

Le siège du Gondor débuta par l'assaut des défenses extérieures du Gondor. Lorsque celles-ci tombèrent et que Faramir, le fils de Denethor II, fut ramené grièvement blessé, l'Intendant tomba dans le désespoir et ne joua plus aucun rôle dans la défense de la ville.

L'immense bataille des Champs du Pelennor eut lieu dans les champs entourant la ville. Et, bien que le Gondor et ses alliés fussent victorieux, Théoden, le Roi du Rohan, fut mortellement blessé au cours de cette bataille par le Roi-sorcier d'Angmar. À peu près au même moment, le Roi-sorcier fut détruit par Éowyn, dame de Rohan. Aragorn arriva quelques temps plus tard, à l'heure du besoin, avec une armée du sud du Gondor, qu'il avait libérée en battant les Corsaires d'Umbar, renversant le cours de la bataille en faveur des peuples libres. À la fin de la bataille, les Champs du Pelennor étaient jonchés de corps, les grandes portes de Minas Tirith avaient été brisées et le premier cercle de la ville avait été très ravagé par les incendies.

Quatrième Âge

Le 1er mai 3019 du Troisième Âge, le couronnement du roi Elessar eut lieu dans la plaine à l'extérieur de Minas Tirith.[2] Après son couronnement, il entra dans la ville en tant que roi du Gondor, comme il était destiné à le devenir dès le début de sa vie. Ainsi son couronnement fit renaître la lignée des rois du Gondor, ainsi que celle des rois d'Arnor, et Minas Tirith en devint capitale. Le 25 juin, il découvrit un jeune arbre de la lignée de Nimloth dans un sanctuaire caché du mont Mindolluin. Aussitôt fut planté dans la cour de la fontaine le quatrième Arbre Blanc du Gondor. Minas Tirith fut réparée par son nouveau roi et les Nains d'Erebor, en particulier Gimli, qui lui construisit de nouvelles portes et rénova la ville. Legolas et les Elfes contribuèrent à de nouveaux jardins, si bien que Minas Tirith fut rendue encore plus belle qu'à l'époque de sa fondation. La ville est connue pour être demeurée ferme et forte durant le Quatrième Âge.[5]

Étymologie

  • Minas Anor, en langue sindarine, signifie "Tour du Soleil" : de minas = "tour" + anor = "soleil".
  • Minas Tirith veut dire, dans la même langue, "Tour de Garde" : de minas = "tour" + tirith = "garde".

Adaptations

Trilogie de Peter Jackson

La Bataille pour la Terre du Milieu

Le Jeu de Rôle des Terres du Milieu

La ville de Minas Anor est décrite et dessinée, ses plans sont imaginés, dans le supplément Minas Tirith pour Middle-Earth Role Playing 1ère édition, à l'époque du roi Tarondor du Gondor, autour de l'an 1640 du Troisième Âge.[6] Le supplément est ensuite réédité pour la 2ème édition,[7] puis traduit en français pour le Jeu de Rôle des Terres du Milieu.[8]

Anecdotes

Affiliations

Villes

Villes et Cités
AldburgAlqualondëAnnúminasArmenelosBelegostBreeCarn DûmDaleDol AmrothEdorasEsgarothFondcombeFormenosFornostGondolinHobbitebourgLèzeauMinas Anor/TirithMinas Ithil/MorgulMithlondMoriaNargothrondOsgiliathPelargirTharbadTirharadTirionUmbarVinyamar


Feux d'alarme

Feux d'alarme
Minas tirith 23.jpg Amon Dîn (2).jpg Eilenach.jpg Nardol.jpg Erelas.jpg Min-Rimmon.jpg Calenhad.jpg Halifirien.jpg
Minas Tirith (Gondor) Amon Dîn Eilenach Nardol Erelas Min-Rimmon Calenhad Halifirien


Galerie

Sources

  1. 1,0 et 1,1 J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, Vol. 4 : Appendices et Index, Appendice B, "Le Second Âge"
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 et 2,6 J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, Vol. 4 : Appendices et Index, Appendice B, "Le Tiers Âge"
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 et 3,5 J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, Vol. 4 : Appendices et Index, Appendice A
  4. 4,0 4,1 et 4,2 J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, Vol. 3 : Le Retour du Roi, "Minas Tirith"
  5. J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, Vol. 3 : Le Retour du Roi, "L'Intendant et le Roi"
  6. Graham Staplehurst, Iron Crown Enterprises 1988, #8301 Minas Tirith, Middle-Earth Role Playing.
  7. Graham Staplehurst, Iron Crown Enterprises 1994, #2007 Minas Tirith, Middle-Earth Role Playing.
  8. Graham Staplehurst (traduc° Valérie Florentin-Richy), Hexagonal 1999, Minas Tirith, Jeu de Rôle des Terres du Milieu.
Advertisement