Wiki Le Seigneur des Anneaux

Chers utilisateurs et utilisatrices, bienvenue sur le wiki ! Pour profiter entièrement du Wiki Le Seigneur des Anneaux, connectez-vous !

EN SAVOIR PLUS

Wiki Le Seigneur des Anneaux
Advertisement
Wiki Le Seigneur des Anneaux


Le Royaume d'Arnor (nom sindarin pour "Pays des Rois") est l'un des deux Royaumes en Exil des Dúnedain. À son apogée, il fut le plus évolué et puissant royaume de la Terre du milieu, il s'étendait sur la moitié nord de l'Eriador, entre les fleuves Lhûn à l'ouest et Bruinen à l'est. Sa capitale était Annúminas.[1]

Géographie

Régions

L'Arnor est composé de trois régions (devenues des "royaumes-frères" en 861 T.A.).

  • L'Arthedain s'étend à l'ouest des Collines du Vent, entre les fleuves Lhûn et Baranduin, et au sud de la Baie de Forochel. Cette région occidentale semble la plus densément peuplée, notamment de la haute noblesse d'Arnor : on y voit la capitale du royaume, Annúminas, et la ville royale fortifiée de Fornost.
  • Le Cardolan s'étend au sud de la Grande Route de l'Est, entre les fleuves Baranduin et Mitheithel-Gwathló. Cette région méridionale paraît être la plus commerçante et la plus bourgeoise : on y trouve la ville de Tharbad, principal port fluvial et grande étape routière du royaume, célèbre pour son pont monumental..
  • Le Rhudaur s'allonge à l'est des Collines du Vent, entre les rivières Mitheithel et Bruinen, et au sud des Landes d'Etten. Cette région orientale est la plus pauvre et la plus sauvage : on n'y rencontre pas de plus grande ville que Cameth Brin.

Villes

Il n'y a en Arnor que quelques grandes villes :

... Et plusieurs petites, notamment :

  • Bree,
  • Metraith,
  • Cameth Brin.

Histoire

Après la submersion de l'île de Númenor, Elendil et ses fils Isildur et Anárion firent voile vers la Terre du Milieu. Elendil débarqua sur les côtes du Lindon et fut accueilli par Gil-galad. En l'an 3320 du Deuxième Âge, soit un an après le cataclysme, Elendil franchit le fleuve Lhûn et il fonda au nord le Royaume d'Arnor après avoir épousé la fille de Galadur, Hersoline, tandis qu'au sud ses fils donnaient naissance au Royaume de Gondor.[2]

Après la victoire de la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes et la première défaite de Sauron, le royaume atteignit son apogée mais la guerre avait coûté la vie à bon nombre d'hommes du royaume, y compris Anárion. En l'an 2 du Troisième Âge, le Désastre des Champs d’Iris, durant lequel Isildur, successeur d'Elendil, trouva la mort aux côtés de ses trois fils aînés, fut une autre saignée dont l'Arnor ne se remit jamais vraiment.

Après Isildur, huit rois régnèrent sur l'Arnor. Le royaume fut scindé à la mort d'Eärendur entre ses trois fils, incapables de s'entendre quant à sa succession. Ainsi naquirent l'Arthedain, le Rhudaur, et le Cardolan. Les trois royaumes entretenaient des relations chaotiques, se querellant notamment pour la possession de la forteresse d'Amon Sûl, qui avait une position stratégique et où se trouvait l'un des trois palantíri du Nord. Le Roi-sorcier, serviteur de Sauron, profita de ces dissensions et, à la tête du royaume maléfique d'Angmar, abattit les trois royaumes l'un après l'autre. L'Arthedain tomba le dernier, en 1974 T.A.. Le royaume qui avait été si puissant fut détruit et le reste des Dúnedain du Nord continua de vivre en Eriador sous l'autorité des chefs des Rôdeurs. Il fallut attendre la fin du Troisième Âge et le retour du roi en la personne d'Elessar, qui redonna naissance à l'Arnor au sein du Royaume Réunifié d'Arnor et de Gondor.

Pouvoir en Arnor

Rois

Icône de détail Pour en savoir plus, veuillez consulter l'article détaillé : Rois d'Arnor

Selon l'Appendice A du Seigneur des Anneaux, les rois d'Arnor font partie de la Lignée du Nord, laquelle comporte également les souverains d'Arthedain.

Anecdotes

Tolkien semble s'être inspiré de la division de l'Empire de Charles Ier le Grand dit Charlemagne pour créer la division de l'Arnor. En effet, les petits-fils de Charlemagne se sont partagés l'Empire de leur grand-père.

Apparitions

Arnor pour Middle-Earth Role Playing (v.f. Le Jeu de Rôle des Terres du Milieu).[3]

Affiliations

Royaumes & Régions
AmanAmon ErebAnfalasAngmarAnórienAramanArnorArthedainAvatharBelfalasBrethilCalenardhonCardolanLa ComtéDoriathDorwinionDor-lóminDunlandEndorEnedwaithEregionEriadorEstoladForodwaithGondorHarad(waith)HarondorHelcaraxëHithlumIsengardIthilienKhandLadrosLamedonLammothLebenninLindonLosgarLothlórienMordorMórenorëNevrastNúmenorNúrnOiomúrëRhovanionRhudaurRhûnRohanRoyaume Sylvestre de MirkwoodTolfalasUmbarValinorVinyamar


Galerie

Sources

  1. J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, Vol. 4 : Appendices et index, Annexe A, "Les Rois Númenoréens", "Eriador, Arnor et les Héritiers d'Isildur"
  2. J.R.R. Tolkien, Christopher Tolkien, Le Silmarillion, "Des Anneaux de Pouvoir et du Troisième Âge"
  3. Wesley J. Frank, Iron Crown Enterprises 1994, #2005 Arnor, Middle-Earth Role Playing.
Advertisement