Wiki Le Seigneur des Anneaux

Chers utilisateurs et utilisatrices, bienvenue sur le wiki ! Pour profiter entièrement du Wiki Le Seigneur des Anneaux, connectez-vous !

EN SAVOIR PLUS

Wiki Le Seigneur des Anneaux
Advertisement
Wiki Le Seigneur des Anneaux
Livre2.png
Wiki-wordmark.png
Cet article est considéré comme une ébauche, vous pouvez nous aider en ajoutant des informations à cet article. Si vous n'y arrivez pas, posez la question sur le tchat !
Livre2.png


Aman, aussi connu sous le nom de Terres Immortelles ou de Royaume Béni, demeure, avant la Submersion de Númenor, le continent d'Arda le plus à l'ouest.

Géographie[]

Les Terres Immortelles sont bordées, des deux côtés, d'un grand océan : Ekkaia (la Mer Extérieure) à l'ouest, et Belegaer (la Grande Mer) à l'est. Sur les côtes orientales du continent s'élèvent les plus hautes montagnes de la Terre : les Pelóri, dont le plus haut sommet est le Taniquetil. Au sommet du Taniquetil se trouvent les trônes de Manwë et de Varda. Derrière le mur des Pelóri se situe le domaine des Valar, la région du Valinor, qui est devenu plus beau que la Terre du Milieu au printemps d'Arda. À travers les Pelóri s'ouvre un col, le Calacirya, qui éclairait autrefois l'étroite côte d'Eldamar et l'île de Tol Eressëa.[1] Au-delà du mur des Pelóri se situent aussi deux autres régions d'Aman : Araman au nord[2] et Avathar au sud.[3] Sur les côtes d'Araman s'étend une terre froide et brumeuse appelée Oiomúrë, que Fingolfin traversa durant la fuite des Noldor. Sur les terres d'Avathar existent de sombres vallées, où Ungoliant échappa à l'attention des Valar. A l'extrême-nord, Aman est séparé de la Terre du Milieu par un étroit détroit rempli de glace, le Détroit d'Helcaraxë, qui servit à Melkor puis à Fingolfin et à son armée pour retourner en Endor. Au-delà de l'île de Tol Eressëa s'étendent dans l'océan les Mers Sombres et les Îles Enchantées pour empêcher les voyageurs par mer d'atteindre Aman.[4]

Le continent est habité par les Valar, les Maiar, et les Elfes Calaquendi (Vanyar, Noldor, Teleri, et Sindar), mais interdit aux Hommes et aux autres races. Les olvars (végétaux) et les kelvars (animaux) d'Aman sont parfois différents de ceux d'Endor, bien qu'ils soient essentiellement "des bêtes et des plantes ordinaires avec des conditions habituelles de mortalité".[5]

Histoire[]

Lors de la destruction d'Almaren dans les temps très anciens d'Arda, les Valar s'enfuient vers le grand continent d'Aman dans l'Extrême-Occident d'Arda. Là, ils'installent dans le royaume de Valinor, élèvent le mur des Pelóri sur les côtes orientales, et disposent la barrière des Îles Enchantées dans l'océan. Lorsque Melkor est libéré de sa captivité, il détruit les deux Arbres de Valinor, escalade les Pelóri avec l'aide d'Ungoliant, puis s'enfuit vers Araman. Quand Eärendil vient à Valinor chercher l'aide des Valar contre Melkor, maintenant appelé Morgoth, il réussit à franchir les Îles Enchantées. Lorsqu'Ulmo fait émerger la grande île de Númenor des fonds de l'océan près des rives d'Aman, les Trois Maisons des Edain s'y installent...

Désormais, ils s'appellent les Dúnedain, ou Hommes de l'Ouest, et sont bénis de nombreux cadeaux par les Valar et les Elfes de Tol Eressëa. Cependant, les Valar craignent – ​​à juste titre – que les Númenoréens cherchent à venir en Aman pour obtenir l'immortalité (même si un mortel en Aman demeure mortel), donc ils leur interdisent de naviguer vers l'ouest depuis le promontoire le plus occidental de Númenor. Avec le temps, et non sans une influence corruptrice de Sauron, réduit en captivité sur l'île, les Númenoréens finissent par violer l'interdiction des Valar, naviguent vers Aman avec une immense armée, et débarquent sous le commandement d'Ar-Pharazôn le Doré. À la suite de cette invasion, les Valar déposent leur souveraineté d'Arda et en appellent à Eru Ilúvatar, qui fait s'effondrer une partie des Pelóri sur l'armée des Númenoréens, les piégeant mais ne les tuant pas. On dit que l'armée se trouve toujours sous les pierres dans les Grottes des Oubliés... Puis Eru Ilúvatar décide d'ôter Aman des Cercles du Monde, de sorte qu'un marin naviguant vers l'ouest le long de la route d'Eärendil arrive simplement dans l'Extrême-Orient d'Arda. Dorénavant, seuls les navires des Elfes pourront accéder en Aman grâce à une route spéciale, la Route Droite, qui se détache de la courbure de la Terre et se prolonge jusqu'au continent. On sait que très peu de non-elfes seront passés le long de cette route, notamment les Hobbits Frodon et Bilbon Sacquet, Samsagace Gamegie, ou le Nain Gimli.[6]

Étymologie[]

Le nom quenya Aman est traduit par "Terre bénie, libre du mal". L'étymologie du nom Aman a changé au fil du temps dans les écrits de J.R.R. Tolkien. Dans ses premiers écrits linguistiques, Aman était censée être une "forme quenya native", dérivée de la racine man = "bon". Dans des écrits ultérieurs (tels que Quendi et Eldar), le nom dériverait d'un mot valarin. Le nom sindarin est Avon ("Pays immaculé"). Aman s'appelle aussi l'Ancien Occident, le Royaume Béni, et les Terres Immortelles. Le nom adûnaïc est Amatthāni. Dans Le Hobbit, J.R.R. Tolkien appelle également ce continent "Fée de l'Ouest".[7]

Anecdotes[]

Plus tard dans sa vie, Tolkien réfléchit au sort d'Aman après l'intervention d'Eru. Puisqu'Aman était en effet un lieu physique "réel", toute véritable suppression de celui-ci aurait dû être également physique. Par conséquent, contrairement aux versions précédentes de la légende où Aman était rendu de manière ambiguë inaccessible aux mortels mais faisait toujours partie d'Arda, Tolkien décida qu'Aman aurait été grandement modifié par Eru lors de son intervention cataclysmique. La masse continentale autrefois connue sous le nom d'Aman deviendrait finalement les continents américains : "Aman et Eressëa seraient la mémoire des Valar et des Elfes de l'ancienne terre". Il a également changé d'avis concernant la signification exacte du terme "Aman".[8]

Galerie[]

Notes et références[]

  1. J.R.R. Tolkien, Christopher Tolkien, Le Silmarillion, "Quenta Silmarillion: D'Eldamar et des Princes d'Eldalië"
  2. J.R.R. Tolkien, Christopher Tolkien, Le Silmarillion, "Quenta Silmarillion: De la fuite des Noldor"
  3. J.R.R. Tolkien, Christopher Tolkien, Le Silmarillion, "Quenta Silmarillion: De l'assombrissement de Valinor"
  4. J.R.R. Tolkien, Christopher Tolkien, Le Silmarillion, "Quenta Silmarillion: Du Soleil et de la Lune, et de la dissimulation de Valinor"
  5. J.R.R. Tolkien, "The Númenórean Catastrophe & End of ‘Physical’ Arda" (édité par Michaël Devaux avec l'assistance de Christopher Tolkien et Carl F. Hostetter), dans J.R.R. Tolkien, l'effigie des Elfes, La Feuille de la Compagnie, No 3, p. 150.
  6. J.R.R. Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, Vol. 4, Appendice B : Le Conte des années (Chronologie des Terres de l'Ouest), "Événements ultérieurs concernant les membres de la Communauté de l'Anneau"
  7. J.R.R. Tolkien, "Eldarin Hands, Fingers & Numerals and Related Writings — Part Three" (édité par Patrick H. Wynne), dans Vinyar Tengwar, No 49, Juin 2007, pp. 26-27
  8. J.R.R. Tolkien, Carl F. Hostetter, The Nature of Middle-earth, "Part Three. The World, its Lands, and its Inhabitants: XV. The Númenórean Catastrophe & End of "Physical" Aman"
Pays et royaumes
AmanAmon ErebAngmarArnorArthedainBrethilCardolanLa ComtéDaleDoriathDor-lóminDunlandEriadorEsgarothEstoladGondolinGondorHaradKhandLadrosMordorNargothrondNúmenorNúrnRhovanionRohanRhudaurRhûnUmbarValinorVertbois-le-Grand (Forêt Noire)
Lieux en Aman
Régions des Valar
Bois d'OromëPâturages de YavannaSalles de MandosSalles de NiennaJardins de LòrienPuits de VardaMaison de TulkasMáhanaxarArbres du Valinor
Autres Régions
ValinorEldamarTol EressëaTerres ImmortellesAlalminórëIles EnchantéesAramanAvatharPlaine du ValinorHaerastOiomurë
Montagnes & Passes
PelóriTúnaTaniquetilCalaciryaHyarmentirGrottes des Oubliés
Endroits aquatiques
Baie d'EldamarLórellinMers TénébreusesHíriSirnúmen
Villes et fortifications
ValmarTirionFormenosAvallonëAlqualondëKortirionTavrobel
Autres Lieux
Cottage of Lost PlayMindon EldaliévaGalathilionChaumière du Jeu PerduTour d'AvallónëTour de TavrobelIlmarinPont de TavrobelEzellohar
Advertisement